• Le luxe de travailler avec 3 ou 4 élèves en classe

    Vous me direz impossible!!!

    Je vous dirai, cela dépend. C'est vrai qu'au début, cela peut faire peur, que cela prend du temps à mettre en place. Mais une fois les échafaudages posés, c'est du bonheur. 

    En math, j'aime bien prendre les élèves en difficultés vers moi et leur apprendre l'addition ou la soustraction en colonnes. Ce seront eux ensuite les coachs pour leurs camarades. J'aurai bien sûr un oeil bienveillant sur les apprenants. Par la suite, je les prends pour bien mettre en place des stratégies face aux problèmes. Comme ils sont par groupe, chacun apporte ses stratégies et on regarde celles qui peuvent aider chacun ou non.

    En français, je préfère regarder leur compétence de relecture en production écrite ou de stratégies en compréhension écrite. 

    Mais comment faire ??? J'ai 18, 24 ou 26 élèves (bon en Suisse, on a de la chance... c'est plutôt du 16-22 en 5-6).

    Il faut mettre en place des ateliers où les enfants sont autonomes. Personnellement je n'aime pas mettre du travail avec trop de fiches ou d'exercices sur cahier car je ne serai pas au coeur de l'apprentissage, je ferai les corrections après, alors que cette génération à l'habitude d'avoir des retours beaucoup plus direct. Je préconise plus les ateliers comme déjà présentés dans mon blog, bien modestement. On peut commencer par un atelier dédoublé et laisser les fiches pour les autres et prendre un groupe. Puis, on progresse avec deux ateliers dédoublés, etc.

    Pour cela, il est important d'avoir une grande table ou 2 petites dans la classe. Cet espace sera dédié aux moments avec la maîtresse

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :