• Bonjour

    Vous êtes plus de 10'000 à avoir visiter mon petit blog!!! Merci à vous.

    Et pour vous remercier, je vais bosser un peu pendant les vacances pour rechercher un look sympa pour le blog. Il y aura aussi un peu de changement sur l'organisation. 

    Comme je débute, n'hésitez pas à me donner des retours, des conseils, des propositions...

    A bientôt!

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Bonjour

    Je vous fais part de ma dernière découverte. Voici un lien qui vous permet de télécharger des fiches avec correctif, de la GS au CM2, soit depuis les 2P aux 7P pour la Suisse. 

    Lien pour fiches à télécharger

    http://www.ressources-primaires.fr/fiches-pedagogiques.php

    Attention, certaines fiches sont en téléchargement restreint. Je n'ai pas trouvé les conditions qui permettent de tout télécharger. 

    Lien pour fiches à télécharger

     

    Ce site ne propose pas que des fiches, mais tout un tas d'outil pour les enseignants, des liens vers d'autres sites. 

    A bientôt!

     

    N'oubliez pas de jeter un coup d'oeil aux cartes à tâches téléchargeables ici

    Pin It

    2 commentaires
  • Bonjour

    Voici un moyen trouvé de l'autre côté de l'océan. C'est l'idéal pour rendre les élèves autonomes et pour travailler le drill. Vous avez les correctifs et les élèves n'ont pas besoin de tout remplir. Perso, j'ai de plus en plus de petits fichiers avec des difficultés grandissantes, ce qui permet à chacun de trouver un défi. J'utilise ces cartes à tâches lors des ateliers. Les élèves étant autonomes, soit avec les cartes à tâches, les logicos, jeuxpedago.com, cela vous laisse de la disponibilité pour vous occuper d'élèves en petit groupe.

    Vous trouvez sur https://www.teacherspayteachers.com/ et sur http://www.mieuxenseigner.fr/ des cartes, certes payantes, mais pour 0.80 à 4 €. Il y en a aussi des gratuites. Pensez aussi aux task cards. Les consignes sont certes en anglais, mais les calculs sont universels. 

    Je vous mets ci-dessous mes productions, cadeau. 

    Cartes à tâches Cartes à tâches

     

    Voici comment procéder:

    Ajouter de jolis dessins afin de rendre les cartes plus jolies. Je ne suis pas une artiste et je ne désire pas mettre les images d’un ou d’une autre.

    Imprimer, plastifier et découper chaque carte à tâches. Puis, perforer avec une perforatrice spéciale, enfilerez un anneau pour faire un petit livre.

     

    •  anneaux foliaires 100 pour 13 € sur Amazon
    •  perforatrice pour 3€ sur Cultura

     

    Télécharger « Cartes à tâches soustraction en colonnes.pages »

    Télécharger « Cartes à tâches soustraction en colonnes.docx »

     

    Télécharger « Cartes à tâches homophone ou où.pages »

    Télécharger « Cartes à tâches homophone ou où.docx »

     

    Télécharger « Cartes à tâches homophone mélange 1.docx »

    Télécharger « Cartes à tâches homophone mélange 1.pages »

    Pin It

    6 commentaires
  • Bonjour 

    Aujourd'hui, je vais tenter de présenter au mieux la méthodologie dans les arts que j'ai apprise lors de ma formation à Fribourg.

    Les principaux conseils pour cette démarche:

    - questions ouvertes aux élèves en ayant un plan pour ne pas partir dans tous les sens afin que les élèves puissent se rattacher à un plan

    - partir de ce que les élèves apportent dans leurs remarques puis amener ce qui n'a pas été dit

    - si sujet noir-blanc, images noir-blanc, si découpe ombre chinoise, ne pas apporter d'images avec des détails, le matériel doit être en lien avec la réalisation

     

    Dans un premier temps, il faut choisir le thème et la technique la plus adaptée

    Ensuite, il faut avoir des images parlantes, variées sur le thème et qui mettent en évidence les caractéristiques du sujet. On peut aussi apporter des objets réels, mais attention aux objets trop enfantisés. Il faut en avoir une dizaine, mais pas beaucoup plus pour ne pas passer trop de temps sur l'échange avec les élèves. Plus les images auront des approches différentes, plus cela se donnera de l'originalité chez les élèves. 

    En commence par montrer les images pour faire parler les élèves. Il faut leur faire ressortir les caractéristiques sur ce qu'ils voient, ce qu'on veut qui ressortent dans l'oeuvre de l'élève. Plus les enfants pourront avoir des images sur les différentes formes à dessiner, plus cela sera personnalisée. Il faut que les élèves arrivent à penser en image, en parallèle à la pensée verbale et mathématique.  

    Cette partie est très importante, il faut réellement parler de toutes les parties du corps d'un animal, de tous les éléments essentiels à un château et leur trouver des images pour transformer cette peur de transcrire ce qu'ils voient en dessin. 

    Dès lors, il faut aussi penser à toutes les variantes pour que les dessins aient leur personnalité. 

    Il faut aussi penser à faire ressortir les émotion au contact du monde visuel et créer un climat favorable à l'expression. Pas de juste, de faux, ... 

    Ensuite, il faut stimuler l'originalité de l'enfant, encourager la recherche de l'expérimentation.

    Pour terminer, il faudra accompagner les élèves à associer leurs observations, à développer ses facultés d'abstractions, de synthèse

    Tout cela se passe dans un climat de confiance, de dialogue, de disponibilité. Il faut que l'enfant puisse faire part de ses expériences personnelles, d'exposer ses idées et ses projets. On développe la curiosité et la faculté d'observer des élèves.

    L'important est aussi de se soucier de l'effort fourni et des progrès réalisés, ainsi que du résultat obtenu.

    Ce travail peut se faire autour d'oeuvres d'art selon un thème mais aussi autour d'un artiste. Il faut alors parler ainsi: Qu'est-ce que le peintre a voulu dire et pas qu'est-ce que vous voyez?

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires